La justice espagnole enquête sur une «police politique» aux ordres de la droite

Par

La justice espagnole enquête sur les agissements d’une « brigade patriotique » visant à décrédibiliser, de 2012 à 2016, les opposants politiques à la droite de Mariano Rajoy alors au pouvoir. Pour Pablo Iglesias (Podemos), ces « égouts d’État » fonctionnent encore.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des documents falsifiés, des rapports de police sans fondements, un complot d’espionnage pour effacer des preuves de corruption, des voyages à Cuba et à New York pour nuire à des adversaires politiques… Tout cela ressemble aux ingrédients d’un thriller. Mais il s’agit de certains des agissements de l’auto-dénommée « brigade patriotique », que l’Espagne est en train de découvrir, parfois avec stupeur.