Les anciennes colonies françaises d’Afrique de l’Ouest en plein hiver démocratique

Par

Le coup d’État en Guinée a rappelé une tendance lourde en Afrique occidentale : partout ou presque, et surtout dans les pays francophones, la démocratie perd du terrain. Les régimes se durcissent et le fossé se creuse entre les citoyens et leurs dirigeants. Trente ans après l’avènement du multipartisme, la désillusion est grande.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout de colère à peine contenue, Alpha Condé, apostrophé par les militaires qui viennent de l’arrêter, reste figé sans dire un mot, sans même accorder un regard à ses geôliers qui le filment avec leur smartphone et relayent aussitôt la vidéo sur les réseaux sociaux. L’ex-opposant, qui avait lutté contre les dictatures d’Ahmed Sékou Touré et de Lansana Conté avant d’accéder au pouvoir en 2010, avait promis l’avènement de la démocratie. Mais c’est revêtu des atours de l’autocrate qu’il a été déchu.