Le rapport Mueller épargne Trump, tout en l’accablant

Par

Épais de 448 pages, fruit d’une enquête de deux ans, le rapport du procureur spécial Robert Mueller peint un portrait ravageur de Trump, qui a tout fait pour bloquer l’enquête le visant. Mais en se gardant de l’incriminer judiciairement, le procureur a sauvé sa présidence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis) de notre correspondant. – Il laisse un drôle de goût, le très long rapport du procureur spécial Robert Mueller rendu public ce jeudi 18 avril après des mois de suppositions, d’hypothèses, et une couverture médiatique intense.