Les secousses de la crise nord-coréenne font trembler Okinawa

Par

Les habitants de l’île japonaise luttent d’arrache-pied contre la construction d’une nouvelle base militaire américaine sur la commune d’Henoko. Leur peur : devenir une cible dans le conflit États-Unis/Corée du Nord, instrumentalisé dans la campagne du premier ministre japonais pour sa réélection mais qui ne les concerne pas. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Okinawa (Japon), envoyé spécial.– Debout, face à l’interminable file de semi-remorques qui pénètrent sur le chantier de la base militaire américaine du port d’Henoko, un vieux monsieur en colère s’époumone. « Arrête ton camion, cette construction est illégale ! » Assis devant le portail barbelé pour en bloquer le passage, chantant et brandissant des affiches pacifistes, les opposants – la plupart âgés, beaucoup de femmes – sont soulevés et déplacés de force, un par un, par des policiers au visage caché d’un masque blanc.