Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa veut redorer l’image de l’ANC

Par

Élu lundi 18 décembre pour succéder à Jacob Zuma à la tête de l’African National Congress (ANC), l’ancien protégé de Mandela aura fort à faire pour sortir son parti de la corruption et du clientélisme généralisé dans lequel il a sombré.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial en Afrique du Sud. – Le dessin publié en une du Daily Maverick (un équivalent sud-africain de Mediapart) lors de l’ouverture de la conférence quinquennale de l’African National Congress est cruel. On y voit un délégué du parti arriver à l’accueil et une charmante hôtesse s’enquérir : « Comment voulez-vous que votre pot-de-vin soit versé ? », pendant qu’elle désigne une pancarte proposant différents modes de paiement : cartes bancaires, espèces, chèques, enveloppes opaques, bitcoins, etc.