L’Allemagne veut attirer plus de travailleurs qualifiés non européens

Par

Le gouvernement allemand a adopté mercredi 19 décembre la première loi de son histoire sur la régulation de l’immigration de travailleurs non européens. Malgré les critiques de syndicats allemands, elle témoigne d'un pragmatisme sur les questions migratoires, loin des crispations du débat public entretenues par l’extrême droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– En adoptant mercredi 19 décembre la première loi « sur l’immigration des travailleurs qualifiés » de son histoire, l’Allemagne a confirmé qu’elle assumait son statut de « pays d’immigration ». Le gouvernement d’Angela Merkel a mis en avant une approche pragmatique, très éloignée des discours crispés et identitaires qui ont caractérisé les débats sur les migrations en Allemagne ces derniers mois, sous la pression de la poussée de l’extrême droite.