Syrie, Liban: l'impasse palestinienne

Par

Chassés par la guerre, près de 50 000 Palestiniens ont fui la Syrie pour le Liban ces dernières années. Ils ont rejoint les quelque 300 000 Palestiniens du Liban qui y vivent depuis trois générations dans les camps, sans droits civiques. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un après-midi au camp palestinien de Chatila, au sud de Beyrouth. Quatre enfants jouent sur le tapis du « salon », une petite pièce de quelques mètres carrés où dorment les parents Maher et Warda. « Notre camp était constamment bombardé par le régime. Nous ne pouvions plus rester en Syrie », expliquent-ils. « Là-bas, je pouvais être arrêté à tout moment et disparaître », assure Maher, le père, âgé de 36 ans. Il y a quatre ans, la balle perdue qui a atteint leur petit garçon au cours d’affrontements à l’intérieur du camp entre forces pro et anti-régime les a décidés à plier bagages.