Les Etats-Unis ont espionné Julian Assange et ses visiteurs à Londres

Par

Pendant sa réclusion à l’ambassade d’Équateur à Londres, tous les faits et gestes de Julian Assange étaient filmés par les caméras d’une société espagnole assurant officiellement la sécurité des locaux, mais travaillant en sous-main pour la CIA. Les visiteurs du fondateur de WikiLeaks ont aussi été surveillés, dont l’avocat français Juan Branco, qui compte déposer plainte contre X.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une société espagnole a secrètement espionné pour le compte des États-Unis Julian Assange, alors qu’il était réfugié dans l’ambassade équatorienne à Londres, ainsi que les visiteurs du fondateur de WikiLeaks, allant même jusqu’à démonter les téléphones portables d’avocats ou de journalistes, a rapporté lundi 18 novembre La Repubblica.