Les ombres chinoises sur l’économie mondiale

Par

La guerre commerciale lancée par Donald Trump contre Pékin frappe au moment où l’économie chinoise, en pleine transition, est la plus vulnérable. Après avoir tenté d’assainir son système financier, le gouvernement chinois a desserré de nouveau la machine à crédit pour soutenir la croissance. Les États-Unis soupçonnent la Chine de manipuler sa monnaie, en chute libre face au dollar, pour contrer leurs mesures de rétorsion.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la troisième fois depuis le printemps, la Banque populaire de Chine a modifié, le 8 octobre, la régulation bancaire, en abaissant le montant des réserves obligatoires pour les banques commerciales. Ce nouvel assouplissement des règles est censé libérer quelque 750 milliards de renminbis (environ 100 milliards d’euros), afin de faciliter le financement de l’économie. Dans quel état se trouve donc l’économie chinoise pour que le gouvernement et la banque centrale assouplissent au fil des mois les règles bancaires, cherchent à tout prix à relancer le crédit ? Pas dans sa meilleure forme, assurément.