Au Québec, le mouvement étudiant veut profiter de l'été pour élargir la contestation

Par

Après quatre mois de grève, le mouvement étudiant s’est transformé. Avant la rentrée universitaire de la mi-août, ses animateurs veulent mobiliser tout l'été. Et il est de plus en plus question d'élections anticipées en septembre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyée spéciale au Québec