Première espionne de la CIA à Moscou : Martha Peterson raconte

Les agents de la CIA en poste à Moscou pendant la guerre froide connaissaient les « règles ». Sur place, ils et elles seraient constamment suivis par le KGB. Comme Martha Peterson, la première Américaine envoyée sur le terrain soviétique. Pour Mediapart, elle raconte l’envers du décor.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

New York (États-Unis).–  Martha Peterson, 77 ans, pourrait ressembler au personnage de la vieille dame du Titanic. Le genre à dissimuler, derrière ses lunettes et ses boucles blondes, une incroyable histoire. Il n’y a qu’à écouter le son de sa voix, l’excitation palpable aujourd’hui encore quand elle évoque son passé. Comme si tout avait eu lieu hier : comme si les mains des agents du KGB, qui l’agrippent en ce 15 juillet 1977 dans une rue de Moscou, étaient encore posées sur son corps, sur sa poitrine, à essayer de la contenir, à arracher son système d’oreillette diffusant en secret les messages radio de l’adversaire. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal