Adios Manuel Valls!

Par et

L’ancien premier ministre et candidat aux primaires socialistes pour la présidentielle a enfin officialisé mardi sa candidature à la mairie de Barcelone, pour des élections qui se dérouleront en mai 2019. Il annonce abandonner tous ses mandats en France, délaissant son poste de député et la ville d’Évry, à laquelle il déclarait son infini attachement il y a à peine plus d’un an.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Se prenant pour un nouveau maître des horloges, Manuel Valls met donc fin au vrai-faux suspens qu’il entretenait savamment depuis des semaines. Il se déclare officiellement candidat à la mairie de Barcelone. L’élection aura lieu le 26 mai 2019. Quittant au moins momentanément la France, où sa dernière défaite cuisante fut celle de la primaire de gauche face à Benoît Hamon début 2017, l’ex-premier ministre socialiste va faire campagne certainement avec l’aide de Ciudadanos, l’allié local et droitier de La République en marche qu’il fréquente depuis des mois, et en recherchant des soutiens dans la société civile. Un pari très loin d’être gagné en terre catalane, tant l’homme divise encore de l’autre côté des Pyrénées.