Dans des favelas de Rio, le vote Bolsonaro a remplacé celui pour Lula

Par

Dans le Complexo de Alemão, un dédale de favelas dans le nord de Rio, ils sont 55 % à avoir voté pour Jair Bolsonaro début octobre. À l'approche du second tour de la présidentielle ce dimanche, notre envoyé spécial a arpenté ces collines, autrefois acquises au Parti des travailleurs de Lula.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Complexo de Alemão, dans le nord de Rio de Janeiro (Brésil), de notre envoyé spécial.– « Ce morro-là est tranquille, tu n'as même pas besoin de baisser les vitres et d'allumer les lumières intérieures quand tu montes. On n'y croise jamais de bandits », prévient un chauffeur de taxi local. Ce n'est pas le cas dans tous les morros. À 200 mètres de là, à la Grota, la situation est beaucoup plus tendue. Il suffit de s'aventurer un peu à l'intérieur pour tomber sur des trafiquants.