Netanyahou s’agite beaucoup avant le départ de Trump

Par

Le premier ministre israélien multiplie les preuves des relations exceptionnelles établies avec les États-Unis et de leurs traductions concrètes et durables. Il a moins de deux mois – jusqu’à l’intronisation de Biden en janvier – pour jouer les cartes politiques, diplomatiques et stratégiques accumulées avec Trump.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Malgré la révélation tapageuse de sa visite inédite de cinq heures en Arabie saoudite, dimanche 22 novembre, puis l’annonce de l’assassinat, vendredi, d’un acteur majeur du nucléaire iranien, l’année 2020 se termine mal pour Benjamin Netanyahou.