Notre dossier sur les soulèvements populaires dans le monde Reportage

Liban: Tripoli, la révolutionnaire modèle, fête «la nouvelle victoire du peuple»

Le mode de mobilisation pacifique et transconfessionnel à Tripoli suscite l’admiration d’une partie des Libanais.

Nada Maucourant Atallah et Justine Babin

30 octobre 2019 à 09h41

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

Tripoli (Liban), correspondance.– Une jeune Libanaise s’avance sur un podium de fortune installé au premier étage d’un immeuble abandonné de la place Al-Nour, point névralgique de Tripoli, la deuxième ville du Liban. Entre deux harangues appelant à la chute du régime et à la fin de la corruption, elle entonne le célèbre refrain de la chanson Bi sabah el-alf el-talet (« Au matin du troisième millénaire ») de l’artiste libanaise Carole Samaha : « Je ne connais ni ta couleur ni ta religion, tout ce que je sais c’est que tu es mon frère, mon frère dans l’humanité. » Investie depuis le 17 octobre par un mouvement de contestation qui mobilise des centaines de milliers de Libanais et ayant mené mardi 29 octobre à la démission du premier ministre Saad Hariri, la place Al-Nour est bondée et les drapeaux libanais flottent en nombre. Sous le podium, une banderole affiche un slogan en l’honneur de l’armée libanaise, tandis que celle-ci encadre la manifestation dans une ambiance détendue.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

Nucléaire — Enquête
Centrale nucléaire de Tricastin : des dissimulations en cascade
Dans l’affaire du lanceur d’alerte de la centrale du Tricastin qui porte plainte contre EDF, de nouveaux éléments consultés par Mediapart révèlent que l’Autorité de sûreté du nucléaire connaissait depuis longtemps le problème. Selon un document interne, EDF a menti et l’autorité de sûreté également dans sa communication publique.
par Jade Lindgaard
Dossier. L’affaire Kohler — Enquête
La note qui relance l’affaire Kohler
La Sfil, une discrète banque publique qui assure les financements des bateaux achetés en France par le groupe MSC, s’est réjouie en 2020 de bénéficier du « soutien » du secrétaire général de l’Élysée. Ce dernier a des liens familiaux avec les Aponte, les principaux actionnaires de MSC.
par Martine Orange
Gauche(s) — Analyse
Programme présidentiel de Mélenchon : ce qui change, ce qui demeure
Réactualisé à l’aune du quinquennat écoulé, « L’Avenir en commun » est débarrassé des points qui avaient le plus fait polémique en 2017, comme l’hypothèse d’une sortie de l’Union européenne. Pour le reste, la continuité domine : VIe République, planification écologique et partage des richesses.
par Fabien Escalona et Pauline Graulle
Droite — Enquête
Guillaume Peltier met l’argent public au service de sa petite entreprise politique
Le député Guillaume Peltier, figure des Républicains qui flirte avec l’extrême droite, a organisé tout un système pour servir son destin personnel, qu’il imagine présidentiel. Mais d'après notre enquête, son projet se construit avec des moyens publics. Et certains de ses plus grands donateurs obtiennent des avantages douteux.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

Nos émissions