Analyses

  • Loi Tepa: le gouvernement inflexible... avant les manifestations

    Elle était la mesure phare du candidat Nicolas Sarkozy à la présidentielle. La loi Tepa (travail, emploi, pouvoir d'achat) est en train de devenir le symbole d'un gouvernement sourd à la crise. Pas question de toucher au bouclier fiscal. «Je n'ai pas été élu pour augmenter les impôts», a répliqué Nicolas Sarkozy ce mardi en réponse à la fronde d'une partie des députés de droite, qui réclament que «les plus fortunés soient associés aussi aux efforts demandés à tous». La grogne parlementaire risque cependant de ne pas se calmer: mercredi, un amendement visant à suspendre les effets du bouclier fiscal pendant deux ans doit être présenté lors de la discussion sur le collectif budgétaire. Et jeudi 19 mars, la loi Tepa sera brandie dans les manifestations comme le symbole d'une politique injuste.

  • Cinq très mauvaises raisons de réintégrer l’Otan

    Par

    Nicolas Sarkozy a décidé seul que la France rejoindra le commandement intégré de l'Otan. Quitte à faire voler en éclats un consensus national en matière de défense. Prendre toute sa place, relancer la défense européenne, influer sur l'allié américain: aucun de ces arguments présidentiels ne tient. Reste une démarche purement idéologique ignorante des mouvements du monde et guère éloignée de ce que fut l'administration Bush, animée du seul souci de rejoindre « la famille occidentale ». Analyse.

  • AIG : les heureux bénéficiaires de l’argent du contribuable américain

    Par
    Renfloué à hauteur de 180 milliards de dollars par le gouvernement américain, l'assureur AIG a publié dimanche la liste des banques européennes qui ont bénéficié indirectement de l'argent du contribuable américain. Au nombre desquelles figure la Société générale pour quelque 12 milliards (9 milliards d'euros). Cette manifestation exceptionnelle de transparence ne répond pas à toutes les questions. Analyse.
  • Obama, 60 jours et un exceptionnel état de grâce

    Par
    Il est encore trop tôt pour évaluer sérieusement les actions du nouveau président des Etats-Unis. Mais force est de reconnaître que, durant ses deux premiers mois à la Maison Blanche, il est parvenu à changer non seulement la manière de gouverner qui a prévalu ces huit dernières années, mais aussi la substance même de certaines politiques. Le tout à sa manière : déterminée, modérée et pédagogue. Barack Obama président fait du... Barack Obama candidat. Et à deux semaines de sa venue en Europe, le président américain a réussi à bouleverser l'image des Etats-Unis dans le monde.
  • Pourquoi «Droopy» Karoutchi ne gagnera pas l'Ile-de-France

    Par

    Du 16 au 22 mars, les quelque 70.000 adhérents franciliens revendiqués par l’UMP votent par Internet pour départager les deux candidats aux primaires UMP pour conduire la bataille des élections régionales de 2010. Homme d'appareil et éternel second, lâché par Nicolas Sarkozy, Roger Karoutchi est distancé par sa rivale, la ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse. Inventaire de ses handicaps.

  • Internet: l'assaut contre nos libertés

    Par
    Le débat à l'Assemblée nationale sur le projet de loi «Création et Internet», dit aussi projet Hadopi, révèle quelle conception se fait la présidence sarkozyste des libertés individuelles et des droits fondamentaux. Opposant la propriété d'une minorité aux libertés des citoyens, qui la menaceraient, ce projet dévoile le conservatisme social de ce pouvoir. La discussion parlementaire l'a illustré de façon caricaturale avec cette déclaration de la ministre de la culture, Christine Albanel: «L'accès à Internet ne peut être considéré comme un droit fondamental.» Décryptage et réfutation.
  • Crise financière: la Chine avance ses pions

    Par

    La Chine tire les leçons de la crise financière globale: relance interne, réformes structurelles, solidarité asiatique et surtout désengagement discret mais volontaire d'une dépendance commerciale et financière jugée dangereuse vis-à-vis des Etats-Unis. Un rôle commercial accru pour le yuan, la sécurisation de ress

    ources à long terme en matières premières, l'exigence d'une nouvelle gouvernance mondiale. Pékin pousse ses pions. Analyse.

  • Logement: Christine Boutin fait naître de faux espoirs

    Par
    Christine Boutin a appelé, jeudi 12 mars, à la fin des expulsions locatives sans relogement. L'annonce est belle et surprenante pour les locataires qui ne parviennent plus à payer leur loyer. Mais derrière les mots, aucun nouveau dispositif n'entre en vigueur. Rien n'est prêt. Et rien ne dit que la ministre sera entendue: il y a tout juste un an, les mêmes injonctions avaient été faites aux préfets, sans résultat. Analyse.
  • Scènes de la vie de cour: ce que cache le retour de Rachida Dati

    Par
    France 2, Journal du dimanche, Europe 1, hebdos people, bientôt Mireille Dumas. Après deux mois de silence, Rachida Dati fait un retour en fanfare. La toujours garde des Sceaux tente de sauver son avenir politique. Mais elle fait plus. En disant maintenir un lien privilégié avec le président de la République, elle règle ses comptes avec quelques hommes de l'Elysée et permet de mieux comprendre certains aspects du pouvoir sarkozyste. Entre courtisanerie et ambition, coups fourrés et menaces cachées... un concentré du régime.
  • Au royaume du secret défense

    Par
    A ceux qui nous auraient trouvé excessif dans notre chronique des coups d’Etat à froid de la présidence Sarkozy, de ses attaques entêtées contre notre démocratie: en voici un nouvel exemple stupéfiant. Au détour du projet de loi de programmation militaire 2009-2014, le pouvoir veut à la fois étendre et barricader le secret défense, de façon à entraver les éventuelles curiosités de la justice. Il s’agit ni plus ni moins que de créer des forteresses hors du droit, à l’abri desquelles le pouvoir exécutif pourra enfouir ses secrets en toute impunité. Troisième épisode, non prévu à l'origine, de notre série «Qui arrêtera cette présidence?»