• François Asselineau: «Vous connaissez l'UPR?»

    Par Usul et Thibault Jeandemange
     © Mediapart © Mediapart

    Candidat surprise à la présidentielle, François Asselineau est le fondateur de l'UPR, le petit parti qui monte malgré le silence des médias. Comment cet énarque s'y prend-il pour convaincre son auditoire ?

  • Couvrez cette clause, que je ne saurais voir

    Par Sébastien Liébus et Michel Pimpant
     © Mediapart © Mediapart

    En décidant, avec la clause Molière, de réserver leurs chantiers à des ouvriers parlant le français, la ville d'Angoulême et les régions Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes font du FN sans le savoir, comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir.

  • Croquis. Mélenchon, le plus gaullien d’entre eux

    Par Hubert Huertas
    capture-d-ecran-2017-03-29-a-00-43-45

    « Qui imagine le général de Gaulle mis en examen ? » Le succès désastreux de cette formule lancée par François Fillon prouve que le mythe gaulliste est vivace, et qu’il peut se retourner contre ceux qui l’utilisent. Le paradoxe est aussi que le plus gaullien des candidats soit l’adversaire le plus farouche de la Cinquième République : Jean-Luc Mélenchon.

  • MediaPorte: «Il aime le pognon Fillon, non?»

    Par Didier Porte
    Vidéo accessible dans l'article. Vidéo accessible dans l'article.

    Cette semaine, Didier Porte taille un costume au candidat de la droite.

  • Croquis. «Sale campagne»: le grand contresens

    Par Hubert Huertas
    François Fillon à Biarritz le 24 mars. © Reuters. François Fillon à Biarritz le 24 mars. © Reuters.

    À quatre semaines du premier tour, on entend dire partout que la présidentielle serait gangrenée par les affaires. « Une sale campagne », titrait même dimanche le JDD. Un peu comme si la présence d’une balayeuse prouvait qu’une ville est mal tenue…

  • Croquis. La vengeance du vote utile

    Par Hubert Huertas
    capture-d-ecran-2017-03-23-a-17-45-59

    Le PS et la droite classique seront-ils éliminés au premier tour ? Plus les semaines passent et plus l’hypothèse se précise. C’est la vengeance du vote utile. Une turbulence aussi puissante que celle de mai 1981.

  • Emmanuel Macron, le candidat de la finance

    Par Osons causer
    vignette-oc-home


    Au-delà de son passage au sein de la banque Rothschild et de ses soutiens milliardaires, l’itinéraire d’Emmanuel Macron pendant le quinquennat Hollande, comme secrétaire général adjoint de l’Élysée puis comme ministre de l’économie, révèle son ostensible positionnement du côté de la finance.

  • Quand la droite prend la rue

    Par Laurence De Cock et Mathilde Larrère
    detricoteuses

    Soutien de De Gaulle au sortir de Mai-68, défense de l’école privée en 1984, « Manif pour tous », rassemblement pour Fillon au Trocadéro… malgré les a priori, la tradition de manifestation existe aussi à droite. Quelles différences historiques avec les manifs de gauche ?

  • Croquis. Le Roux s’en va mais Fillon reste

    Par Hubert Huertas
    Le ministre de l'intérieur Bruno Le Roux, le 22 décembre 2016. © Reuters Le ministre de l'intérieur Bruno Le Roux, le 22 décembre 2016. © Reuters

    Cette fois, la rechute s’appelle Bruno Le Roux. Le ministre de l’intérieur a démissionné. Il avait embauché ses deux filles adolescentes comme assistantes parlementaires. Des faits qui ravivent l’affaire Fillon, mais soulignent une différence : Le Roux a quitté ses fonctions, quand Fillon s’accroche à sa candidature.

  • Croquis. A l’écran, la Cinquième sur le déclin

    Par Hubert Huertas
    Les cinq candidats invités par TF1 lundi 20 mars. © Reuters Les cinq candidats invités par TF1 lundi 20 mars. © Reuters

    Nous ne sommes certes pas entrés en Sixième République, mais la Cinquième n’est plus ce qu’elle était. Au-delà des échanges sur une nouvelle Constitution, c’est ce qui ressortait du débat présidentiel organisé lundi soir par TF1.