David Perrotin

Journaliste à Mediapart depuis décembre 2020, j'ai travaillé à Loopsider, BuzzFeed et Rue89 auparavant. J'écris principalement sur les sujets liés aux discriminations. 

Pour me joindre: david.perrotin@mediapart.fr

Contacts

Twitter
@davidperrotin

Tous ses articles

  • « Thérapies de conversion » : l’énième récupération de Marlène Schiappa

    France

    La ministre déléguée à la citoyenneté fait tout pour incarner le projet de loi visant à interdire les « thérapies de conversion », ces méthodes censées imposer l’hétérosexualité aux LGBT+. Déterminée à porter ce texte, qui sera débattu à l’Assemblée nationale le 5 octobre, elle n’hésite pas à invisibiliser ses collègues de gouvernement et à faire pression sur les associations.

  • Une cinquantaine de plaintes annoncées contre un fichier diffusé par l’extrême droite

    Libertés publiques

    Le journaliste Taha Bouhafs a découvert un fichier de personnes qualifiées d’« islamo-gauchistes » constitué par le site Fdesouche à partir d’un appel pour la marche contre l’islamophobie de novembre 2019. La Cnil s’est « auto-saisie » et a ouvert « des investigations ».

  • Harcèlement moral : la sénatrice Esther Benbassa exclue du groupe écologiste

    France — Enquête

    La sénatrice Europe Écologie-Les Verts (EELV) Esther Benbassa, accusée de harcèlement moral à l’encontre de ses collaborateurs – faits révélés en juillet par une enquête de Mediapart – a été exclue par son groupe au Sénat. 

  • Relaxe d’Éric Zemmour : le parquet général forme un pourvoi en cassation

    Discriminations

    Après la décision rendue par la cour d’appel de Paris de relaxer Éric Zemmour le 8 septembre, le parquet général a formé un pourvoi en cassation, précise une source judiciaire à Mediapart. Plusieurs associations parties civiles au procès ont également décidé d’aller jusqu’en cassation.

  • Relaxe d’Éric Zemmour : Mediapart publie l’intégralité des motivations de la cour d’appel

    Discriminations

    Dans leur décision de mercredi, les magistrats estiment qu’« aucun des propos poursuivis », prononcés par Éric Zemmour en 2019, « ne vise l’ensemble des Africains, des immigrés ou des musulmans mais uniquement des fractions de ces groupes ». « Une décision aberrante » aux yeux de parties civiles qui annoncent se pourvoir en cassation.

  • Au procès des policiers de Rouen : « On baigne dans un racisme ambiant »

    Discriminations

    Cinq policiers étaient convoqués vendredi devant le tribunal de police d’Évreux pour avoir posté des centaines de messages racistes et sexistes contre leurs collègues sur une boucle WhatsApp. L’occasion pour certains d’évoquer la banalisation du racisme au sein de l’institution.

  • Agression d’un couple gay en Corse : deux mineurs mis en examen

    Discriminations — Reportage

    Quelques jours après la violente agression survenue à Macinaggio, dans la commune de Rogliano, deux mineurs ont été mis en examen mercredi 21 juillet. Le caractère homophobe a été retenu par la justice. 

  • Action de groupe contre les contrôles au faciès : six ONG saisissent le Conseil d’État

    Discriminations

    Après avoir mis en demeure plusieurs ministères qui n’ont pas souhaité réagir, six ONG saisissent le Conseil d’État ce jeudi 22 juillet pour faire cesser les contrôles au faciès. Elles dénoncent une « discrimination systémique » dans la mise en œuvre des contrôles d’identité et veulent, par une action de groupe, faire constater le « manquement » de l’État.

  • Corse : après l’agression d’un couple gay, le village ferme les yeux sur l’homophobie

    Discriminations — Reportage

    Quelques jours après la violente agression d’un couple gay à Macinaggio, dans la commune de Rogliano, beaucoup de villageois mettent en cause les victimes. D’après des éléments consultés par Mediapart, l’homophobie de certains agresseurs semble pourtant évidente. 

  • Affaire Benbassa : englués dans leur malaise, les Verts tardent à sanctionner la sénatrice

    Gauche(s) — Enquête

    Dix jours après nos révélations sur le comportement délétère de la parlementaire Esther Benbassa vis-à-vis de ses collaborateurs, le parti n’a toujours pas prononcé officiellement de sanction. La gêne est d’autant plus palpable que l’affaire était en réalité connue de longue date chez EELV . D’après des mails consultés par Mediapart, certains cadres avaient reçu des alertes détaillées.

  • Bal des migrants « non mixte » à Paris : nouvelle « fake news » relayée par un député LREM

    Discriminations

    Le Baam, bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants, est attaqué depuis qu’un député LREM les accuse d’organiser un bal en non mixité sur l’espace public. La polémique repose pourtant sur une intox. Après avoir annoncé une enquête, le premier adjoint PS de la ville de Paris concède que ce bal n’est pas  « attentatoire aux principes républicains ». Le préfet de police, lui, l’a interdit.

  • Esther Benbassa, la sénatrice EELV qui piétine la santé de ses assistants

    France — Enquête

    Huit anciens collaborateurs de la sénatrice EELV Esther Benbassa et six de ses anciens étudiants qu’elle employait à l’École pratique des hautes études dénoncent, documents à l’appui, des menaces, humiliations et pressions à répétition. L’élue, qui conteste l’intégralité des faits, est aussi accusée d’avoir fait pression sur une salariée pour qu’elle décale une opération chirurgicale.