Fabien Escalona

Je suis docteur en science politique, auteur d’une thèse portant sur La reconversion partisane de la social-démocratie européenne (Dalloz, 2018). Après des collaborations ponctuelles avec Mediapart, j’en ai rejoint l’équipe définitivement à partir de février 2018. Je suis membre du pôle politique du journal, et fais régulièrement des incursions en matière internationale et dans la vie des idées. Depuis 2020, j’assume également un mandat de délégué du personnel à l’intérieur de l’entreprise.

Contacts

Twitter
@fab_escalona

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

À gauche, une rentrée en clair-obscur

Gauche(s) — Analyse

Si l’union formée par la Nupes fonctionne à l’Assemblée nationale et dans la rue contre la politique d’Emmanuel Macron, les enjeux, décisifs, du leadership et de l’ancrage militant seront au menu des prochains mois. État des lieux.

Emmanuel Macron veut l’unité mais sème la discorde

Élysée et gouvernement — Parti pris

Le président de la République a appelé les Français à « se serrer les coudes » au nom de la gravité du moment. Mais rien n’a été fait, ni politiquement ni socialement, pour favoriser une cohésion nationale afin d’affronter les multiples crises en cours.

Netflix : la nouvelle aliénation de masse ?

Arts — Entretien

La plateforme vidéo change nos habitudes de spectateurs et bouscule le cinéma. Pour le pire uniquement ? Échange entre le producteur Romain Blondeau, auteur de « Netflix, l’aliénation en série », et le critique Hervé Aubron. 

Paul Magnette : « L’écosocialisme est le nouvel âge du socialisme »

Gauche(s) — Entretien

Dans son nouveau livre intitulé « La Vie large », le dirigeant socialiste belge élabore des pistes stratégiques pour affronter la catastrophe écologique et les oligarchies qui la précipitent. Il propose un « examen de conscience croisé » aux socialistes et aux écologistes.

Chez nos voisins wallons, l’extrême droite n’a jamais décollé

Europe — Analyse

Comparée au Rassemblement national, l’extrême droite francophone fait pâle figure en Belgique. Les tentations xénophobes et autoritaires sont pourtant bien présentes. Un paradoxe qui s’explique par une offre médiocre et une forte société civile.

« Sobriété » : Macron s’approprie le mot, pas son contenu

Écologie — Analyse

Le président de la République s’est approprié le terme de « sobriété », tout en le vidant de sa portée subversive. Rien d’étonnant : réduire notre empreinte écologique suppose des mesures de justice et une redéfinition des besoins qui vont à l’encontre du logiciel macroniste.

« La véritable sobriété, c’est la décroissance »

L’éco à contre-courant — Entretien

L’économiste Timothée Parrique vient de publier « Ralentir ou périr » (Seuil). Il développe les arguments qui plaident en faveur d’une réduction de la production et de la consommation, et répond à nos interpellations sur les obstacles à un tel chemin alternatif. 

Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales

Élections italiennes : après Draghi, l’extrême droite — Parti pris

Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.

Boris Vallaud : « Je ne crois pas aux privilégiés d’en bas »

Gauche(s) — Entretien

Soucieux de parler aux « classes populaires laborieuses », le chef de file du groupe socialiste à l’Assemblée nationale estime que leurs intérêts sont conciliables avec la transition écologique. Et met en garde contre la banalisation de l’extrême droite.

À l’ONU, Macron esquisse une inflexion de sa politique étrangère

Élysée et gouvernement — Analyse

Le chef de l’État a livré mardi, à la tribune des Nations unies, un discours perçu comme offensif en soutien à l’Ukraine. Pendant deux jours, il a multiplié les initiatives diplomatiques, de l’Iran à l’Afrique, en passant par l’Europe centrale et orientale. Reste, désormais, à en juger les résultats et la traduction en actes.

« La droite fasciste n’a jamais disparu de la société italienne »

Élections italiennes : après Draghi, l’extrême droite — Entretien

L’historienne Stéfanie Prezioso explique ce qui a rendu probable l’accès d’une post-fasciste à la tête du gouvernement italien. De Berlusconi en « docteur Frankenstein » au confusionnisme propagé par le Mouvement Cinq Étoiles, en passant par le drame des gauches, elle revient sur plusieurs décennies qui ont préparé le pire.

La Suède, historiquement à gauche, bascule à droite

Europe — Analyse

Les élections législatives du 11 septembre ont été marquées par une progression de l’extrême droite, suffisante pour faire tomber la coalition de gauche sortante. Le conservateur Ulf Kristersson, candidat au poste de premier ministre, doit mener des négociations pour obtenir une majorité parlementaire. 

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Fabien Escalona
Journaliste à Mediapart

29 Billets

1 Éditions

Quand Gramsci défendait un « journalisme intégral »

Billet de blog

Pour le théoricien communiste italien, le journalisme a été une pratique militante autant qu’un champ de réflexion sur la « nouvelle intellectualité » à forger pour faire pièce à l’ordre social en vigueur.

Un été sous le signe de l’Anthropocène

Billet de blog

«L’Anthropocène», publié par Michel Magny dans la collection «Que sais-je ?», éclaire le chaos climatique en cours, et pointe l’ordre social et productif qui en est la cause. Ce qui est accablant, plus que le constat, est l’illusion propagée par l’écrasante majorité de la classe politique, selon laquelle un simple aménagement de cet ordre suffira.

À propos de «Génération Ocasio-Cortez»

Billet de blog

Dans son livre sur «les nouveaux activistes américains», Mathieu Magnaudeix décrit un activisme joyeux mais extrêmement méthodique, au service des laissé.e.s pour compte d’un ordre social impitoyable. Un récit qui révèle le caractère fruste de certains débats français.

Que faire du régime dysfonctionnel de l’euro?

Billet de blog

Le statu quo n’est pas souhaitable, et le saut vers une véritable union fiscale paraît encore lointain. Contre le désastre écologique, c'est en fait une socialisation de la monnaie et de la finance qui serait nécessaire. Difficile de l'envisager sans une «désintégration» organisée de l’euro, qui n’a toujours pas de base sociale ou politique à gauche.

Pourquoi la zone euro n’est pas, et pourrait n’être jamais viable

Billet de blog

Dès 1971, l’économiste postkeynésien Nicholas Kaldor prévenait qu’une union monétaire sans intégration fiscale et politique accentuerait les divergences entre ses membres, au point d’empêcher son parachèvement.