Fabrice Arfi

Co-responsable des enquêtes à Mediapart avec Michaël Hajdenberg.

Ma déclaration d'intérêts est à consulter ici.

#Presse Ancien reporter à Lyon Figaro (1999-2004), à 20 Minutes (2004-2005), co-fondateur de l'hebdomadaire Tribune de Lyon (2005-2007), j'ai également collaboré à l'AFP, au Monde, à Libération, au Parisien/Aujourd'hui en France, au Canard enchaîné...

#Livres Je suis l'auteur (ou co-auteur) de plusieurs ouvrages : D'argent et de sang (Seuil), Avec les compliments du Guide (avec Karl Laske, chez Fayard), Le Sens des Affaires (Calmann-Lévy), Le Contrat (avec Fabrice Lhomme, chez Stock), L'Affaire Bettencourt, un scandale d'Etat (avec Fabrice Lhomme et la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte), L'Affaire Cahuzac, en bloc et en détail (avec la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte), La République sur écoute (avec la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte). J'ai également co-dirigé avec Paul Moreira l'ouvrage collectif Informer n'est pas un délit (Calmann-Lévy).

#Films Je suis le co-auteur avec Jean-Christophe Klotz d'un documentaire sur l'affaire Karachi, L'argent, le sang et la démocratie, qui a reçu en 2014 le Grand Prix et le Prix du Public du Festival international du Grand Reportage d'Actualité (FIGRA).

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Prisons : les mots croisés d'un juge et sa condamnée

    Par
     © Damien MacDonald © Damien MacDonald

    Il est juge, elle fut son accusée... Entretien croisé autour de la situation des prisons en France entre Dominique Coujard, président de la cour d'assises de Paris, et Hélène Castel, récemment condamnée par cette même cour d'assises pour sa participation au hold-up d'une banque en 1980. Après vingt ans d'exil au Mexique, Hélène Castel a été arrêtée en 2004, quatre jours avant la prescription de sa peine de réclusion criminelle à perpétuité prononcée par contumace en 1984. Rejugée il y a deux ans après quinze mois de détention en France et au Mexique, elle a finalement écopé d'une peine symbolique de deux ans de prison avec sursis. Hélène Castel et Dominique Coujard se retrouvent aujourd'hui derrière une même cause : la lutte contre la surpopulation carcérale.

    Dessin © Damien MacDonald

  • «Cet argent servait à “arroser” les syndicats, les politiques, les journalistes...»

    Par et
    Mediapart publie la retranscription exacte de la déposition d'Annick Le Page, ancienne salariée de la FIM (une branche de l'UIMM), recueillie par le juge Roger Le Loire, le 21 février 2008.
  • Révélations sur la "caisse noire" de l'UIMM

    Par et

    Pour la première fois, des témoins brisent le silence qui entoure la "gestion" de la caisse noire de l'UIMM. Des «enveloppes» transportées par un collaborateur de Matignon du temps d'Edith Cresson puis de Pierre Bérégovoy, des parlementaires «achetés» en 1995, des syndicats «arrosés»... Mediapart révèle les nouveaux éléments recueillis par le juge Le Loire, susceptibles de relancer l'enquête sur l'organisation patronale. Lire également les réactions des responsables syndicaux.

  • Révélations sur l'affaire de l'UIMM

    Par et
    Des « enveloppes » remises à Matignon du temps d'Edith Cresson puis de Pierre Bérégovoy, des parlementaires «achetés» en 1995, des syndicats « arrosés » ... Mediapart révèle les nouveaux témoignages recueillis par juge Le Loire, susceptibles de relancer l'enquête sur l'UIMM.
  • Révélations sur l'affaire de l'UIMM

    Par et
    Des « enveloppes » remises à Matignon du temps d'Edith Cresson puis de Pierre Bérégovoy, des parlementaires «achetés» en 1995, des syndicats « arrosés » ... Mediapart révèle les nouveaux témoignages recueillis par juge Le Loire, susceptibles de relancer l'enquête sur l'UIMM.
  • UIMM : l'ancien patron des patrons mis en cause

    Par et
    Nouveau rebondissement dans l'affaire de caisse noire qui ébranle le patronat français. Au cours de son interrogatoire par le juge Le Loire, mercredi 16 avril, l'ex-président de l'UIMM, Denis Gautier-Sauvagnac, a affirmé que l'un de ses illustres prédécesseurs, François Ceyrac, touchait jusqu'à fin 2007 environ 5.000 euros par mois, en espèces. De 1972 à 1981, François Ceyrac fut président du CNPF, l'ancêtre du Medef.
  • Comment les députés oublient la loi pour leurs collaborateurs

    Par
    Ségolène Royal vient d'être condamnée pour ne pas avoir rémunéré deux ex-assistantes parlementaires. Mediapart s'est procuré un courrier signé des trois anciens questeurs de l'Assemblée qui montre que les députés peuvent licencier leurs collaborateurs «pour motif personnel» à la fin de leur mandat.
  • Marché de l'eau à Lille: une plainte à 316 millions d'euros

    Par
    Le procureur de la République de Lille vient d'enregistrer une plainte contre X pour «abus de confiance, complicité, faux et usage» dans le cadre du marché de l'eau potable à Lille. Le document détaille plusieurs délits présumés qu'auraient commis la communauté urbaine de Lille et son délégataire privé, la SEN, propriété de la Lyonnaise des eaux et Véolia. Les plaignants, une association d'élus et d'usagers, réclament le remboursement de plus de 300 millions d'euros.
  • Osmane Aïdi est poursuivi dans le dossier « pétrole contre nourriture »

    Par et
    L'homme d'affaires a été mis en examenest poursuivi par la juge parisienne Xavière Simeoni, qui enquête sur le versement de pots-de-vin à des fonctionnaires irakiens.
  • Suicides dans la police : enquête sur un «tabou»

    Par
    Depuis le mois de janvier, une douzaine de suicides ont été observés dans les rangs de la police nationale. Le ministère de l'Intérieur s'est penché officiellement, le 14 avril, sur cette question lors d'un comité central d'hygiène et de sécurité. Les syndicats réclament que les suicides (dans certains cas) soient reconnus comme «accidents du travail», ce à quoi s'est toujours refusée la place Beauvau.