Fabrice Arfi

Co-responsable des enquêtes à Mediapart avec Michaël Hajdenberg.

#Presse Ancien reporter à Lyon Figaro (1999-2004), à 20 Minutes (2004-2005), co-fondateur de l'hebdomadaire Tribune de Lyon (2005-2007), j'ai également collaboré à l'AFP, au Monde, à Libération, au Parisien/Aujourd'hui en France, au Canard enchaîné...

#Livres Je suis l'auteur (ou co-auteur) de plusieurs ouvrages : Pas tirés d'affaires (Seuil), D'argent et de sang (Seuil), Avec les compliments du Guide (avec Karl Laske, chez Fayard), Le Sens des Affaires (Calmann-Lévy), Le Contrat (avec Fabrice Lhomme, chez Stock), L'Affaire Bettencourt, un scandale d'Etat (avec Fabrice Lhomme et la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte), L'Affaire Cahuzac, en bloc et en détail (avec la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte), La République sur écoute (avec la rédaction de Mediapart, chez Don Quichotte). J'ai également co-dirigé avec Paul Moreira l'ouvrage collectif Informer n'est pas un délit (Calmann-Lévy).

#Bande dessinée Je suis le co-auteur avec Benoît Collombat, Michel Despratx, Elodie Guéguen et Geoffrey Le Guilcher de la BD Sarkozy-Kadhafi, des billets et des bombes (La Revue dessinée/Delcourt), dessinée par Thierry Chavant.

#Film Je suis le co-auteur avec Jean-Christophe Klotz d'un documentaire sur l'affaire Karachi, L'argent, le sang et la démocratie, qui a reçu en 2014 le Grand Prix et le Prix du Public du Festival international du Grand Reportage d'Actualité (FIGRA).

Contacts

Twitter
@fabricearfi

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

  • UIMM: encore un ex-président du Medef qui botte en touche

    France

    Comme ses prédécesseurs et successeurs à la tête du patronat, François Périgot (photo), président de 1986 à 1994 du CNPF (ancêtre du Medef), a assuré ne rien savoir de la fameuse caisse noire de l'UIMM lors d'une audition comme témoin par le juge Roger Le Loire le 20 janvier. Le magistrat cherche à identifier les bénéficiaires de quelque 16 millions d'euros distribués en liquide entre 2000 et 2007.

  • Intoxication sur un vol Air France: l'ébouriffante enquête des gendarmes

    France — Enquête

    Fait rarissime dans une procédure pénale: Me Didier Parr, l'avocat d'un passager d'Air France qui s'est empoisonné en buvant son café lors d'un vol Bordeaux-Paris en 2006, a demandé à une juge d'instruction de Bobigny le dessaisissement des gendarmes de Roissy chargés de l'enquête. L'avocat dénonce l'enquête «partiale et unilatérale» des gendarmes, qui ont conclu à une tentative de suicide de son client, malgré l'existence d'éléments matériels défavorables pour Air France.

  • Tarnac: des doutes sur la crédibilité d'un témoin à charge

    France — Enquête

    Selon des informations recueillies par Mediapart, le témoin sous X dans l’affaire des sabotages de TGV, qui a gravement mis en cause sur procès-verbal Julien Coupat – dernier suspect encore incarcéré – ne serait pas crédible et pourrait avoir «inventé» une histoire afin de nuire aux jeunes de Tarnac. Embarrassés, les enquêteurs soulignent toutefois que le dossier ne repose en aucun cas sur ce seul témoignage.

  • Libéré par les Etats-Unis, un saoudien devient un chef d'Al-Qaeda (NYT)

    International — Lien

  • Affaire JPK : Philippe Couraud répond à Gaston Flosse (Tahiti Presse)

    France — Lien

  • "Avec le STIC, c'est la présomption de culpabilité qui prévaut" (Le Monde)

    France — Lien

  • Le document qui inquiète l’hôpital psychiatrique (Le Parisien)

    France — Lien

  • Pour sortir de la crise, Aznar veut plus de... libéralisme (Le Figaro)

    International — Lien

  • Tarnac: le témoin à charge contre Coupat serait un mythomane

    France — Enquête

    Selon des informations recueillies par Mediapart, le témoin «sous X» de l'affaire des sabotages de TGV, qui a gravement mis en cause sur procès-verbal Julien Coupat – dernier suspect encore incarcéré –, ne serait pas crédible. Cet homme serait notamment sous le coup d'une condamnation pour «dénonciation de délits imaginaires». Embarrassés, les enquêteurs soulignent toutefois que le dossier ne repose en aucun cas sur ce seul témoignage.

  • Pierre Joxe et Jean-Louis Debré volent au secours d'Yves Bertrand!

    France

    Jusqu'ici lâché par tout le monde ou presque, Yves Bertrand, l'ancien directeur central des renseignements généraux (de 1992 à 2004), qui a assigné en diffamation l'hebdomadaire Le Point après la publication d'extraits de ses carnets personnels, vient de recevoir des témoignages de soutien prestigieux. Deux ex-ministres de l'intérieur, Pierre Joxe et Jean-Louis Debré – aujourd'hui président du conseil constitutionnel –, mais aussi deux anciens hauts fonctionnaires ainsi qu'un journaliste ont pris la plume en sa faveur, comme le révèle Mediapart.

  • Un militant anti-corruption gabonais témoigne: «On a voulu me faire taire»

    L’affaire « biens mal acquis » — Entretien

    Grégory Mintsa est gabonais. C'est l'un des principaux opposants politiques au régime d'Omar Bongo, maître du pays depuis 1967. Début décembre, il déposait plainte à Paris pour «recel de détournements de fonds publics» afin de faire la lumière sur l'acquisition par Omar Bongo d'un faramineux patrimoine en France. Quelques jours plus tard, lui et d'autres militants des droits de l'homme ont été arrêtés. Après treize jours de détention, Grégory Mintsa a été relâché. Il raconte depuis son lit d'hôpital du centre hospitalier de Libreville les dérapages du pouvoir en place.

  • A Villeurbanne, la guerre de Gaza est entrée dans le salon

    International — Reportage

    Laïd et les siens habitent dans un quartier populaire de Villeurbanne, à côté de Lyon. C'est une famille modeste, d'origine algérienne, peu religieuse et pour qui la question palestinienne est loin d'être une cause de tous les jours. Mais depuis le début de l'offensive israélienne, la famille est devenue très engagée dans le conflit. Elle donne de l'argent pour la Palestine, boycotte les produits israéliens et ne rate pas une image de la guerre, scotchée aux écrans d'Al-Jazeera (photo). Reportage.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Fabrice Arfi
Journaliste à Mediapart

31 Billets

0 Éditions

  • Coronavirus: face à la crise sanitaire, la nécessité de la transparence

    Billet de blog

    Parce qu'il ne peut y avoir de confinement pour l’information d’intérêt général, Mediapart a décidé de créer une adresse mail spécifique — covid@mediapart.fr — afin de recueillir toutes les informations qualifiées, y compris documentaires (notes, rapports, échanges, circulaires, etc…), capables d’éclairer le débat public.

  • Les Rugy n’ont toujours pas digéré

    Billet de blog

    Séverine Servat de Rugy, l’épouse de l’ancien numéro 2 du gouvernement qui avait dû démissionner suite aux révélations de Mediapart sur l’appétit du couple pour le mélange des genres avec l’argent public, publie un livre-témoignage, « La Marche du crabe ». Mediapart l’a lu.

  • La manipulation

    Billet de blog

    J’ai fait l’objet d’une manipulation de la DGSI. Discrète, habile, subtile. Je ne parle pas d’une surveillance téléphonique illégale, d’un cambriolage nocturne ou d’une filature avec le col de l’imperméable relevé, non, je parle d’une petite manip' de papier. Explications.

  • «D’argent et de sang»: un livre et un chat sur Mediapart le 10 septembre, de 11h à midi

    Billet de blog

    Après les enquêtes de Mediapart entamées à l’automne 2015 sur “la mafia du CO2”, j’ai voulu consacrer à cette histoire devenue pour moi une obsession un livre, «D’argent et de sang», publié aujourd'hui aux éditions du Seuil.

  • Rendre public

    Billet de blog

    La revue Médium, dirigée par Régis Debray, a souhaité m'interroger sur les enjeux — et les risques — de la « transparence ». Voici le résultat de notre entretien publié dans le numéro de la revue actuellement en kiosques (Nouveaux pouvoirs, nouvelles servitudes) et que je reproduis avec l'aimable autorisation de sa direction. Où il est question de journalisme et de secret.