Valentine Oberti

Journaliste depuis 2007, formée à l'ESJ Lille, d'abord passée par la radio (RFI, Radio France), puis Mediapart, puis la télévision (Cash Investigation, Le Supplément, Quotidien). De retour à Mediapart pour développer les reportages et enquêtes vidéos, notamment dans notre quotidienne À l'air libre

Ma déclaration d'intérêts est à consulter ici et

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Notes de frais : des ministres ont pris soin de rembourser l'Assemblée

Notes de frais des députés : des abus à répétition — Enquête

Pour la première fois, l'Assemblée a prié les députés arrivés en fin de mandat de faire leurs comptes : ceux qui n'ont pas dépensé l'intrégralité de leur indemnité de frais professionnels ont obligation de reverser l'excédent. Combien vont s'exécuter ? Mediapart a interrogé les ministres concernés.

Le Mali saisit la CPI sur la situation dans le Nord

France — Document

Le Mali a saisi la Cour pénale internationale pour enquêter sur les crimes commis depuis six mois. Mediapart publie le courrier adressé par le ministre malien de la Justice Malick Coulibaly à la procureure de la CPI, Fatou Bensouda.

La justice française saisie du cas Michel Gbagbo

International

Détenu depuis plus d'un an en Côte d'Ivoire, Michel Gbagbo a porté plainte avec constitution de partie civile en France, en tant que franco-ivoirien, pour « enlèvement, séquestration, et traitement inhumains».

RFI-F24 : Pouzilhac démissionne, la fusion juridique est maintenue

France — Brève

Alain de Pouzilhac démissionne de la présidence de l’AEF (Audiovisuel Extérieur de la France). La fusion juridique entre RFI et France 24 est maintenue, mais la fusion des rédactions n'aura pas lieu.

Ali Bongo à Paris, un despote à l'Élysée

France

François Hollande reçoit Ali Bongo, fils d'Omar et président du Gabon élu lors d’un scrutin truqué en 2009. Une rencontre critiquée par les opposants gabonais et une partie de la gauche française.

Bayrou se met en retrait du MoDem

France

Lors du conseil national du MoDem, ce samedi, François Bayrou a confirmé qu’il va prendre du recul, laissant la parole publique et l’organisation du mouvement à ses vice-présidents et au secrétaire général. La question des alliances − avec le centre gauche ou le centre droit − n’a pas été tranchée.

Après le retrait de Bayrou, une direction collégiale au MoDem

France — Confidentiel

C'est une direction collégiale qui devrait succéder à François Bayrou à la tête du MoDem, lequel devrait annoncer qu'il passe la main samedi en Conseil national.

Borloo lance son groupe centriste à l'Assemblée, avant un parti

France

Entre une UMP en plein doute et un centre indépendant isolé, le centre-droit, emmené par un Borloo jusqu'alors discret, tire son épingle du jeu en créant l'UDI (Union des démocrates et des indépendants) à l'Assemblée. Premier pas vers une sorte de nouvelle UDF, espèrent ses fondateurs.

Vivre (ou presque) avec le Smic

Social : l'état d'urgence — Enquête

La hausse du Smic est de 2 %, soit 21,5 euros net par mois. Ce qui relève du seul « coup de pouce » – en plus de l'augmentation légale qui devait intervenir – est limité à 0,6 %, soit un peu plus de 6 euros. Comment (sur)vit-on avec 1 000 euros par mois ? Portraits.

Le MoDem ruiné, Bayrou réorganise ses financements publics

France

Le MoDem ressort exsangue des législatives, politiquement et financièrement : son financement public sera divisé par trois dès l’année prochaine. Le MoDem y survivra-t-il ? Le Centre pour la France, officiellement simple étiquette pour les législatives, se révèle en réalité un parti politique à part entière et pourrait prendre le relais.

Le centre sort laminé de la séquence électorale

Elections législatives 2012

Outre la défaite sans appel de François Bayrou, emblématique, c’est toute la galaxie centriste qui s’effrite au terme de ces législatives. Sur la ligne de départ, toutes tendances confondues, 44 sortants. À l'arrivée, 23 élus, et peut-être zéro groupe.

L'échec de Bayrou achève de désintégrer le MoDem

Elections législatives 2012 — Analyse

Après cinq mandats, François Bayrou perd son siège à l'Assemblée nationale. Cette défaite est non seulement personnelle mais aussi celle d’une stratégie ayant pour unique but la présidence de la République, passant par pertes et profits l'intérêt collectif.