La «résonance», comme clé d’une vie réussie

Par

Après avoir mis en évidence les dérèglements causés par l’« accélération » permanente de nos sociétés, le philosophe et sociologue Hartmut Rosa propose une théorie de la « résonance ». Selon lui, c’est ce type de relation au monde qui ferait la qualité de l’existence. Mais elle requiert des conditions politiques et sociales aujourd’hui absentes. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Parmi les analyses produites sur les « gilets jaunes », Bernard Kalaora a suggéré qu’au-delà de leurs revendications immédiates, beaucoup d’entre eux étaient probablement « en quête de résonance ». Attentif aux récits de fraternisation vécue sur les ronds-points, l’anthropologue en a conclu que gisait, au cœur de ce mouvement, « une dimension sensible et relationnelle », en réaction à un mode de gouvernement lointain et sourd, mais aussi à « un monde marchand fait de relations muettes, abstraites, froides et non résonantes ».