«33 révolutions», le blues cubain de Canek Sanchez Guevara

Par

Canek Sanchez Guevara, petit-fils du Che, n’aura écrit qu’un seul roman avant de mourir à 40 ans, en janvier 2015. Cent douze superbes pages, à lire et relire en face A, en face B, comme il l’écrirait à propos du disque rayé de sa vie. Extrait en fin d'article.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cet automne, quatre compagnies aériennes ont annoncé qu’elles desserviraient désormais Cuba, et Euromonitor, cabinet international d’études de marché, désigne l’île comme l’une des trois destinations phares de l’année à venir. Avant Donald Trump du moins qui, ayant fait affaire avec Cuba en plein embargo, devrait néanmoins comprendre les investisseurs pressés.