Comment les gauches au pouvoir ont fait face aux grandes crises capitalistes

Par

Lors des crises structurelles du capitalisme, les gouvernements de gauche ont plus souvent été mis en échec qu’ils ne furent les promoteurs immédiats d’une politique alternative, au service de la majorité sociale. Quelques cas, emblématiques ou méconnus, permettent de s’en rendre compte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Que devrait, et que pourrait faire un parti de gauche arrivant au pouvoir en pleine récession due à la pandémie de Covid-19 ? Comment répondre aux urgences sociales, tout en refaçonnant un ordre productif et des rapports sociaux qui nous emmènent dans le mur climatique ? Dans le cadre de notre série sur « le capitalisme en crises », l’eurodéputée Aurore Lalucq a dressé quelques pistes. À la fois réformistes et radicales, elles correspondent à une orientation « sociale-écologique », inspirée par les travaux de l’école postkeynésienne.