La gauche face à la crise grecque: le débat Durand/ Emmanuelli

Mediapart poursuit ses débats pour connaître les réponses de la gauche française à la crise de l'euro. Alors que les Européens semblent incapables de finaliser le deuxième plan d'aide à la Grèce, Henri Emmanuelli, député socialiste, et Cédric Durand, figure des «économistes atterrés», livrent leurs solutions. Ils diffèrent, en partie, sur une question clé: la Grèce doit-elle abandonner l'euro?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après les face-à-face entre Eva Joly et Aurélie Trouvé, puis entre Michel Sapin et Pierre Laurent, Mediapart poursuit sa série de débats pour connaître les réponses qu'apporte la gauche française à la crise de l'euro. Alors que les marchés financiers se sont de nouveau affolés cette semaine, et que les Européens semblent incapables de finaliser le deuxième plan d'aide à la Grèce, Henri Emmanuelli, député socialiste, et Cédric Durand, l'une des figures des «économistes atterrés», ce collectif d'universitaires mobilisés contre l'austérité, et par ailleurs contributeur à la revue Contretemps (proche du NPA), confrontent leurs solutions. Ils diffèrent, en partie, sur une question clé: la Grèce va-t-elle devoir abandonner l'euro?

La panique est de retour sur les marchés financiers. En moins d'une semaine, les agences de notation ont à nouveau dégradé les notes du Portugal, de l'Irlande et de la Grèce. Un an et demi de crise en Europe, comment expliquer que l'on en soit encore là?