« Tu es musulman ? C’est un problème » : à Angers, un professeur jugé pour discrimination

Un professeur d’économie, par ailleurs maire LR d’une petite ville, sera jugé le 4 mai pour harcèlement et provocation à la discrimination en raison de la religion. D’après deux plaintes et des témoignages, il a stigmatisé de façon répétée des élèves perçus comme Noirs, Arabes ou musulmans.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Angers (Maine-et-Loire).– Ce jour-là, Rayan* n’en peut plus. Avec sa mère, l’adolescent décide de pousser la porte du commissariat. La veille, son médecin a constaté son état psychologique, ses « crises de larmes », son « sentiment d’injustice » et lui a fait un certificat médical pour qu’il finisse la semaine à la maison, loin du lycée catholique où il étudie. Devant les policiers d’Angers, Rayan confirme sa volonté de porter plainte contre son professeur d’économie-gestion, Frédéric Mortier. Son récit vaudra à celui-ci, le 4 mai prochain, un procès pour « provocation publique à la discrimination en raison de la religion » et « harcèlement ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal