Le SOS des juges anticorruption

Réunis en assemblée générale début juillet, les magistrats parisiens demandent des renforts d’urgence pour le pôle financier du tribunal de Paris, après les départs de Renaud Van Ruymbeke et Serge Tournaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a le feu au nouveau tribunal de Paris. Les juges dénoncent le manque de moyens dramatique du pôle financier, après les départs non remplacés de Renaud Van Ruymbeke et de Serge Tournaire à la fin du mois de juin. « Les magistrats du siège du TGI de Paris, réunis en assemblée générale, demandent à la direction des services judiciaires de faire en sorte qu'à très court terme soit nommé un premier vice-président chargé de la coordination du pôle financier, puis que ce pôle soit significativement renforcé : le caractère prioritaire de la lutte contre la très grande délinquance financière n'est pas compatible avec l'asphyxie progressive de la justice financière. » Telle est la conclusion de la motion adoptée à l'unanimité, le 1er juillet, lors d'une assemblée générale des juges du siège, selon des informations obtenues par Mediapart. Cette motion avait été soumise à l'AG par la section locale du Syndicat de la magistrature (SM).