17 octobre 1961 : « On attend que le président dise que c’est un crime d’État »

Par

Soixante ans après le massacre du 17 octobre 1961, où en est-on de la reconnaissance par l’État français de ses responsabilités ? Mediapart faisait le point, le 8 octobre dernier, avec la journaliste Samia Messaoudi, fille d’un manifestant, et l’historien Fabrice Riceputi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.