Le mystérieux réseau derrière l’ONG qui emploie Benalla

Par , et

Lors de son procès, Alexandre Benalla a dit travailler pour une ONG internationale basée en Suisse, l’OMRGC. Derrière cette structure, il y a en réalité un mystérieux réseau, dans lequel on retrouve un ancien policier aux prises avec la justice mais aussi un contrat de protection de l’ambassadrice des Émirats arabes unis à Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mercredi 29 septembre, Xe chambre du tribunal judiciaire de Paris. À la troisième semaine de son procès, Alexandre Benalla revient sur son parcours. C’est un passage obligé pour les prévenus lors des audiences. Répondant aux questions de la juge Isabelle Prévost-Desprez, l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron dit aujourd’hui travailler pour une ONG suisse, l’Organisation mondiale pour la résilience et la gestion de crise (OMRGC).