Les « VIP » de Zemmour : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés

Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« L’extrême droite, c’est un terme qui ne veut plus rien dire aujourd’hui. […] Il faut arrêter avec l’extrême droite. C’est une accusation politique », a certifié Éric Zemmour, le 17 janvier, sur BFMTV. Personne dans ses rangs « ne veut renverser la République ». Ni « factieux », ni « soldats qui vont mettre tout le monde dehors », a-t-il assuré.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal