Julie et Solène: «Il faut reposer la question de l’anonymat des dons de gamètes»

Par

Julie, 37 ans, et Solène, 40 ans, ont deux enfants, âgés de 4 ans et de 10 mois, nés par PMA au Danemark. Elles ont choisi ce pays car il permettra à leurs enfants de connaître l’identité du donneur à leur majorité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les états généraux de la bioéthique lancés le 18 janvier 2018 vont examiner jusqu’en juillet l’ouverture à toutes les femmes de la procréation médicalement assistée (PMA), réservée en France aux couples hétérosexuels infertiles. Mediapart publie six témoignages de femmes homosexuelles qui ont eu recours à la PMA à l’étranger.