Alexandre Benalla sera jugé dans l’affaire des passeports diplomatiques

Par , et

Les juges d’instruction ont décidé du renvoi devant un tribunal correctionnel de l’ancien collaborateur d'Emmanuel Macron pour « faux », « usage de faux » et « utilisation indue » de documents professionnels dans l’affaire des passeports diplomatiques, révélée par Mediapart en 2018.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il s’agit du premier volet de l’affaire Benalla qui débouche sur le renvoi devant un tribunal de l’ex-conseiller d’Emmanuel Macron. L’ancien chargé de mission à l’Élysée va en effet être jugé en correctionnelle pour « faux », « usage de faux » et « usage public et sans droit de documents justifiant d’une qualité professionnelle », au terme de l’enquête sur l’utilisation de ses passeports diplomatiques et de service après son départ de la présidence, a informé mercredi l’Agence France-Presse (AFP).