L’affaire Fillon tétanise la droite

Par

À la veille du grand meeting parisien censé lancer sa campagne, François Fillon ne parvient toujours pas à sortir du tourbillon dans lequel l’ont plongé les révélations sur l’emploi présumé fictif de sa femme. La défense du candidat LR n'a guère convaincu. Dans les rangs de la droite, l’inquiétude est grande. Et l’idée de changer de candidat fait son chemin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des sourires crispés pour montrer que tout va bien. Des sourcils froncés pour exprimer son mécontentement. Des mains sur le cœur pour indiquer à quel point on est touché. Depuis trois jours, François Fillon et ses soutiens utilisent tous les ressorts possibles et imaginables pour se sortir du tourbillon dans lequel les ont plongés les révélations du Canard enchaîné sur l’emploi présumé fictif de Penelope Fillon. Après avoir bredouillé des éléments de langage bricolés à la va-vite, l’ancien premier ministre s’est exprimé jeudi 26 janvier, au 20 heures de TF1, pour répondre à ce qu’il a qualifié de « calomnies » et de « coups en dessous de la ceinture ».