En France, la bataille de Palavas contre les flots

Par

La célèbre station balnéaire affronte un ennemi invisible : la lente montée des eaux. Mais il est d’autant plus difficile d’agir sur un phénomène encore peu perceptible que Palavas-les-Flots, dans l’Hérault, tire justement sa richesse et son prestige de la mer et du tourisme de masse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Palavas-les-Flots (Hérault), envoyée spéciale.– Porter une tenue correcte en ville, et notamment des chaussures. Ne pas rouler en moto sur les trottoirs. Ne pas fumer le narguilé sur la plage. Ne pas causer de tapage, car « le bruit est une pollution et une agression ». À l’entrée d’un rond-point, sur l’avenue qui longe la mer, un panneau édicte les règles du « mieux vivre ensemble » à Palavas-les-Flots, dans l’Hérault. Il ne demande pas aux vacanciers de privilégier la marche, le vélo ou les transports en commun par rapport à la voiture individuelle. Il n’enjoint pas aux promoteurs immobiliers de cesser de remplir les « dents creuses » des résidences à quelques mètres de la mer.