Eric Zemmour conforté par ses employeurs, de nouveaux témoignages l’accusent

Mediapart a recueilli de nouveaux témoignages et documents mettant en cause le comportement du polémiste avec les femmes. En 2018, il a écrit ce SMS à une jeune attachée de presse : « Alors j attendrai que vous m invitiez chez vous pour vous violer ! » Le cas Zemmour sera à lordre du jour dune réunion au Figaro, le 2 juin, à la demande de sa Société des journalistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plusieurs femmes l’ont accusé de violences sexistes et sexuelles. Notamment dans le cadre professionnel, au Figaro, le quotidien conservateur qui l’emploie depuis 25 ans, ou à CNews, la chaîne d’info en continu du groupe Bolloré. Rien n’y fait : malgré les révélations de Mediapart, en dépit de questionnements en interne et malgré plusieurs condamnations passées pour provocation à la haine envers les musulmans, Éric Zemmour a été conforté par ses employeurs.