Après l’embargo sur le pétrole russe, l’Europe dans le brouillard

Annoncée depuis des mois, la guerre du pétrole contre la Russie est une réalité depuis lundi 5 décembre. L’Europe a engagé un embargo, les membres du G7 imposent un plafonnement du prix du baril à 60 dollars pour les pays tiers. Avec quelles conséquences ? Personne ne sait.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Lundi 5 décembre, la guerre pétrolière lancée par les Occidentaux contre la Russie, en représailles à son invasion de l’Ukraine, est devenue une réalité. Comme ils s’y étaient engagés au printemps, les États membres de l’Union européenne ont déclaré un embargo sur toutes les livraisons maritimes de pétrole en provenance de Russie.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal