Budapest, le tremplin de Gergely Karácsony

Par

Politologue de formation, le maire écologiste de la capitale hongroise veut la rendre « plus verte et plus solidaire ». Candidat au poste de premier ministre, il incarne désormais l’opposition à Viktor Orbán.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Budapest (Hongrie).– Alanguie le long du Danube, Budapest ouvre à peine un œil, écrasée de chaleur. Une alerte rouge canicule est lancée depuis trois jours. Fin juin, il fait 39 °C à l’ombre de la Bank of China sur Vörösmarty Ter, le centre piéton de Pest, et les rares touristes se déplacent au ralenti, s’abritant dans les grandes chaînes climatisées. Shopping contre fournaise. Des dizaines de supporters français errent lentement sur l’asphalte en feu du 7e arrondissement. La veille, la France a affronté le Portugal lors d’un match l’Euro 2020 au Puskas Arena, l’immense stade construit par Viktor Orbán, achevé en 2019.