Entre radicalité et reniement: les dilemmes stratégiques des partis verts

Par et

Peut-on militer pour un changement radical de modèle, et coopérer avec les vieilles forces politiques productivistes ? C’est la question qui se pose aux Verts européens, comme elle s’était posée dans un autre contexte aux socialistes du siècle précédent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’alliance des Verts autrichiens avec la droite conservatrice restera-t-elle un cas aberrant, ou l’illustration d’une nouvelle normalité pour la famille écologiste ? Cet attelage entre des forces a priori très distantes idéologiquement est relativement inédit en Europe. Les connaisseurs feront valoir les cas islandais et lituanien, où les Verts dirigent des coalitions élargies à la droite, mais il s’agit de petits États dont les différences sont nombreuses avec les paysages politiques d’Europe de l’Ouest.