Depuis sa prison, Demirtas défie Erdogan à la présidentielle turque

Par

Le parti de gauche issu du mouvement kurde HDP a officiellement désigné son charismatique leader Selahattin Demirtas, bête noire du président Erdogan, pour le représenter à la présidentielle du 24 juin. La nomination d’un candidat en détention provisoire depuis 18 mois soulève de nombreuses interrogations, mais elle a réveillé la ferveur militante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Istanbul (Turquie), de notre correspondant.–  Le Parti démocratique des peuples (HDP) a adressé un fameux pied de nez au système judiciaire turc et à son commanditaire de moins en moins discret, le président Recep Tayyip Erdogan, en désignant vendredi 4 mai son enfant chéri, Selahattin Demirtas, comme candidat à l’élection présidentielle du 24 juin.