Mario Draghi, garant de l’Italie en dernier ressort

En Italie, une large majorité se dessine pour soutenir un exécutif emmené par Mario Draghi, malgré l’expérience délicate du précédent « gouvernement d’experts ». L’ancien patron de la BCE est attendu sur la gestion des 209 milliards d’euros obtenus par son pays dans le cadre de la relance européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

«Mais que va-t-il faire après la présidence de la BCE ? » Avant même que Mario Draghi ait quitté ses fonctions à Francfort fin octobre 2019, beaucoup spéculaient sur l’avenir du banquier central. Personne n’imaginait qu’il se contente à 73 ans d’une retraite méritée. Comme à son habitude, il répondit à toutes les questions et les sollicitations par un sourire ambigu. L’ancien haut fonctionnaire disait se tenir à disposition, s’il pouvait servir. Mais sa vie, expliquait-il, était désormais en Italie.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal