L’« année zéro » de la diplomatie allemande

La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Berlin (Allemagne).– Annalena Baerbock, candidate écologiste malheureuse à la chancellerie fédérale en 2021, mais première femme à devenir ministre fédérale des affaires étrangères, n’avait pas prévu la tâche herculéenne qui l’attendrait, moins de trois mois après avoir prêté serment.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal