En Tunisie, Kaïs Saïed, le prof devenu président grâce aux jeunes

Par et

Élu avec plus de 70 % des voix, Kaïs Saïed, un enseignant en droit constitutionnel à la retraite de 61 ans, est le nouveau président de la Tunisie depuis ce dimanche. Pour de nombreux Tunisiens, sa victoire atypique illustre un tournant dans la transition démocratique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Huit ans après la révolution, et malgré des fondations qui restent précaires, la démocratie est bien vivante en Tunisie. Le peuple tunisien a confié dimanche 13 octobre les clés du pays à un homme ordinaire, antithèse de l’homme politique. Une claque qui achève la classe politique traditionnelle bien mal en point. Kaïs Saïed, 61 ans, qui professe le droit constitutionnel à l’université, a été élu président de la République tunisienne en menant une campagne a minima, sans parti, ni affiches, ni moyens réels.