Les liaisons dangereuses de SOS Chrétiens d’Orient avec les milices d’Assad

Par , Elie Guckert et Frank Andrews

L’ONG française SOS Chrétiens d’Orient affirme venir en aide aux chrétiens en Syrie, sans s’ingérer dans le conflit qui déchire le pays depuis neuf ans. Notre enquête montre au contraire qu’elle soutient des milices qui combattent pour Bachar el-Assad. L’association a été considérée pendant plusieurs années comme partenaire de la défense nationale par le ministère français des armées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un homme d’une soixantaine d’années, en treillis, assis au fond d’un confortable fauteuil, quelque part en Syrie : « Je tiens à remercier SOS Chrétiens d’Orient, nous n’oublierons jamais [son] soutien. » Interviewé sur YouTube en 2019 par un membre de la jeune association française SOS Chrétiens d’Orient, « Monsieur Simon » se présente comme « un fils de Mhardeh [village chrétien au nord de Hama, dans l’ouest de la Syrie – ndlr], un civil qui a pris les armes pour défendre sa ville », tout en rendant « un grand hommage au dirigeant Bachar el-Assad », ainsi qu’à l’armée russe.