Italie: Renzi mène au pas de course une relance sociale-libérale

Par

Le nouveau président du Conseil Matteo Renzi continue de tout balayer sur son passage. Il a annoncé un audacieux programme de relance fait de mesures sociales et de réformes libérales, mais dont le financement et le calendrier ambitieux posent question.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les choses vont vite au Palais Chigi. Depuis qu'il est arrivé à la présidence du conseil, le mois dernier, Matteo Renzi entend amorcer un large « tournant » dans la politique italienne, comme il le dit lui-même dans ses nombreux tweets (#lasvoltabuona). Celui que certains surnomment le « démolisseur » a commencé par déclarer, lors de sa prestation de serment : « La récréation est terminée. » Dans son discours de politique générale, trois jours plus tard, il fustige un pays « rouillé » et une bureaucratie « asphyxiante »...