Enquetes

  • Flashball, le choix de l'arme

    Par et

    C'est la petite histoire des flashballs, telle qu'elle a étéofficiellement lancée en juillet 1995 par... Claude Guéant. A l'époque directeur général de la police nationale (DGPN), l'actuel secrétaire général de l'Elysée signe le premier texte portant sur «l'acquisition et l'utilisation du fusil Flashball». D'autres instructions suivront, qui élargiront le cadre d'emploi de cette arme de plus en plus utilisée et controversée. Jusqu'à en faire, par glissements successifs, un élément essentiel de la panoplie policière. Avec des drames en série, dont plusieurs cas d'éborgnement de jeunes manifestants.

  • A Madrid, avec près de 20% de chômage, le travail au noir est partout

    Par
    L'Espagne devrait connaître, l'an prochain, un taux de chômage à 20%. Dix points de plus que la France... Sur le terrain, c'est la règle de la débrouille, des plans B et des solidarités familiales. Surtout, l'économie informelle est en pleine explosion. Et se fait de plus en plus visible dans la capitale, Madrid. Enquête.
  • Le jour où France Télécom a lancé son «crash programme»

    Par

    20 octobre 2006. Devant des cadres supérieurs, Didier Lombard et les dirigeants de France Télécom annoncent l'accélération de la restructuration de l'entreprise. Mediapart et Santé & Travail s'en sont procuré le compte-rendu. Les propos sont crus, brutaux, martiaux parfois. Relire ce document trois ans et 34 suicides plus tard fait frémir : la tragédie est annoncée... Une enquête de Mathieu Magnaudeix et François Desriaux, rédacteur en chef de Santé & Travail.

  • Le grand Meccano régional complique la sortie de crise

    Par
    Les débats sur l'autonomie de la Catalogne passionnent bien plus les Espagnols que la gestion de la crise économique. Mais peut-être les deux sujets sont-ils liés: à l'heure où le monde entier ne jure plus que par le retour d'un «Etat fort» pour lutter contre la crise, Madrid est sans cesse contesté dans ses choix par les 17 communautés espagnoles. De la fusion des caisses d'épargne aux réformes de fond que l'Espagne doit engager, enquête sur le grand désordre communautaire.
  • Face à la crise, Zapatero a-t-il tout faux ?

    Par
    A quoi joue l'Espagne ? Un chômage à bientôt 20%, une crise immobilière, une dette qui inquiète les marchés financiers... Pour sortir le pays du marasme, Zapatero a décidé de ne pas faire comme les autres. A commencer par relever les impôts dès l'an prochain. Alors que l'Espagne va présider à partir du 1er janvier l'Union européenne, que vaut la politique anti-crise de l'un des derniers bastions socialistes en Europe ? Enquête et diaporama (cliquez sur la photo) sur une ville fantôme de Castille, piégée par la bulle immobilière.
  • France Télévisions : salariés et direction s'affrontent sur la réorganisation en cours

    Par
    Alors que la réorganisation de France Télévisions va débuter concrètement le 4 janvier prochain, soit deux ans jour pour jour après la décision de Nicolas Sarkozy de supprimer la publicité sur les chaînes publiques, les tensions entre la direction et sa base sont importantes. La transformation en une entreprise unique suscite incompréhension et mal-être chez les salariés. Une enquête de David Serfati.
  • Cinq idées reçues sur l'effort «vert» chinois

    Par
    Une usine éolienne de Daqing © Mediapart Une usine éolienne de Daqing © Mediapart
    La Chine est l'un des acteurs clés de la négociation àCopenhague. S'étant lancée avec vigueur dans le solaire comme dans l'éolien, opère-t-elle son «Grand bond en avant écologique» ou est-elle toujours cet «Empire pollueur» dénoncé par beaucoup? Tordons le cou à quelques idées reçuessur l'effort écologique chinois.

  • France Télécom: et si c'était pire encore ?

    Par

    Et si c'était encore pire qu'on croyait? Lundi, le cabinetTechnologia publiait la synthèse des 80.000 réponses des salariés deFrance Télécom sur leur malaise au travail. Accablant. Mais une autreétude remise le même jour, compilant 45 rapports de comités d'hygiène et de sécurité, fait apparaître encore plus crûment l'ampleur de la crise. De 2001 à 2008, France Télécom a détruit 44.700emplois: cela s'est fait à la hache. Mediapart a lu les 169 pages, annexes comprises... Décryptage.

  • «Les Echos» encore à vendre, «La Tribune» en déshérence

    Par
    Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH, qui a acquis le quotidien économique Les Echos voici près de deux ans, serait déterminé à s'en séparer. L'information est démentie par le groupe, mais Mediapart a obtenu confirmation d'une source confidentielle que ce projet était à l'étude. L'autre quotidien économique, La Tribune, que le même Bernard Arnault avait cédé à Alain Weill, en lui apportant de surcroît 47 millions d'euros, va affronter un avenir qui s'annonce sombre. Enquête.
  • Diversité: des élus UMP tapent du poing sur la table

    Par

    Le MoDem propulse un militant d'origine antillaise inconnu au bataillon chef de file en Ile-de-France. Le PS confie la tête de liste du Val-d'Oise à un fils d'émigré malien de 29 ans, ancien porte-parole des familles pendant les émeutes de Villiers-le-Bel. Et pendant ce temps-là, l'UMP, qui avait frappé fort en installant le trio Dati-Yade-Amara au gouvernement, s'englue dans les accords avec ses partenaires de la majorité, délaissant ses élus dits «de la diversité». A trois mois des régionales, certains d'entre eux tapent du poing sur la table.