Enquetes

  • Meurtre et blanchiment: l'affaire qui inquiète à Marseille et Monaco

    Par et

    Le milliardaire monégasque Adnan Houdrouge, ex-vice-président de l'AS Monaco, proche du prince Albert, et Zvi Ammar, président du consistoire israélite marseillais, sont dans le collimateur de la justice, qui vient de lancer d'importantes investigations financières susceptibles de les impliquer. Selon nos informations, le parquet de Marseille a ouvert le 8 janvier une information judiciaire pour «abus de bien sociaux, recel d'abus sociaux et blanchiment en bande organisée» en marge de l'affaire Olivier Plançon, un cadre commercial marseillais tué sur un parking, en novembre 2007. [L'image ci-dessus, captée par une caméra de vidéosurveillance, montre les tueurs s'enfuyant en scooter.]

  • Aux «fous dangereux», des droits morcelés ou non-appliqués

    Par
    Auteurs d'homicides ou patients «agités», les personnes souffrant de troubles mentaux enfermées dans les unités pour malades difficiles (UMD) ne suscitent pas la compassion. Placées au ban de la société, leurs droits sont ceux des hospitalisés d'office. Mais ils ne sont que rarement mis en œuvre. Témoignage de la mère d'un schizophrène retenu pendant six mois dans l'UMD de Cadillac, en Gironde.
  • 1989: une révolution d’opérette à droite quand tombe le Mur de Berlin

    Par
    Troisième volet de notre feuilleton sur les campagnes européennes. De cette année, on se souvient aujourd'hui de la chute du Mur de Berlin qui révolutionnera l'Europe. Mais en cette veille d'été, aucun candidat au titre de député européen ne la voit venir. A droite, «la bande des douze» jeunes rénovateurs sème la zizanie dans le pré-carré de Chirac, Barre et Giscard. La fin de la récréation sera orchestrée par... Nicolas Sarkozy.
  • Dans l'enfer du pavillon 38 de l'hôpital de Villejuif

    Par

    Le pavillon 38 est le passage obligé des nouveaux internés de l'unité pour malades difficiles (UMD) de Villejuif. Qu'ils viennent de prison ou d'hôpital psychiatrique, les patients, considérés comme dangereux, échouent dans ce service ultra sécurisé. Les quatre traitements quotidiens les assomment au point de leur donner l'allure de mort-vivants. Les camisoles sont accrochées dans les couloirs. Les chambres carrelées sont impersonnelles, le mobilier arrimé au sol. Les fous enfermés ici n'ont aucun espace de liberté ni d'autonomie. Livrés à eux-mêmes, les infirmiers édictent les règles. Selon plusieurs témoins, une «loi de l'omerta» s'est imposée dans le pavillon 38 pour étouffer violences et pratiques d'un autre âge.

  • Villejuif, enquête sur une folie enfermée à double tour

    Par
     © Carine Fouteau © Carine Fouteau

    Après le discours sécuritaire de Nicolas Sarkozy sur la psychiatrie en décembre 2008, Mediapart a voulu savoir dans quelles conditions étaient enfermés les malades mentaux considérés comme dangereux pour la société. Nous avons été autorisés à entrer dans l'unité pour malades difficiles (UMD) de l'hôpital Paul-Guiraud, à Villejuif. Nous y avons découvert un univers clos, où l'arbitraire règne souvent. Camisoles, ceintures de force et électrochocs sont utilisés. Au pavillon 38, où débarquent les nouveaux arrivants en état de crise aiguë, l'objectif énoncé par la chef-psychiatre est qu'«ils n'aient pas envie de revenir». Au cours des dix dernières années, des exemples de maltraitance nous ont été signalés par d'anciens infirmiers.

  • 1984: Le Pen rafle la mise

    Par

    Mediapart retrace l'histoire des six élections européennes depuis 1979. Aujourd'hui, 1984: la gauche au pouvoir affronte la crise de la sidérurgie et la bataille de l'école privée. Jospin prend à contrecœur la tête de liste du PS. A droite, Chirac, échaudé par sa précédente défaite, laisse toute la place à Simone Veil. Et pour la première fois, Le Pen accède à un grand rendez-vous télévisé, «L'Heure de vérité».

  • Tarnac: deux nouveaux «coups de filet», tous les interpellés sont libérés

    Par
    Cette semaine, la police a procédé à deux opérations d’envergure. L’une à Rouen, l’autre à Forcalquier. La première liée directement à l’affaire de Tarnac, la seconde sur des menaces présumées envers le patron du renseignement intérieur, Bernard Squarcini. Résultat: les huit interpellés sont tous ressortis libres. Au moment où les rumeurs de libération prochaine de Julien Coupat se multiplient, selon nos informations.
  • Clearstream: Villepin dénonce «une justice d'exception»

    Par et

    La guerre entre Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy, sur fond d'affaire Clearstream, franchit un nouveau cap. Le dernier épisode s'inscrit dans le cadre de la procédure devant le conseil d'Etat intentée par l'ancien premier ministre, qui dénonce un décret du chef de l'Etat ayant prolongé le juge Henri Pons au pôle financier de Paris afin qu'il puisse clore le dossier. Mediapart révèle les conclusions remises par le ministère de la justice, qui juge le recours de M. de Villepin irrecevable, et le mémoire en réponse de l'avocat de ce dernier, qui dénonce «une justice d'exception».

  • 1979: le «parti de l'étranger», l'«agité» et du rififi dans la bande des quatre

    Par

    Dimanche 7 juin, septième édition des élections européennes au suffrage universel. A cette occasion, Mediapart débute aujourd'hui une série de six articles retraçant les diverses campagnes. Aujourd'hui, la première, celle de 1979. Où Chirac qualifie la liste Giscard de «parti de l'étranger»; où Simone Veil traite Le Pen de «SS aux petits pieds»; où Mitterrand rappelle à Marchais son «travail en Allemagne»... toute une époque!

  • Dans l'envers du Grand Paris: cité des poètes, cité no future

    Par
    Le quartier des poètes, à Pierrefitte-sur-Seine, est une cité récente sinistrée, qui illustre tous les échecs de la politique de la ville au cours des vingt-cinq dernières années. Sur fond de pauvreté et de chômage, la délinquance et le trafic de drogue prospèrent. Un projet de rénovation urbaine, visant à remodeler le quartier, doit aboutir en 2013. Mais le chantier social est tellement immense qu'il est aujourd'hui difficile d'envisager des jours meilleurs. Suite de notre enquête à Pierrefitte, une ville de Seine-Saint-Denis. Au moment où l'Elysée agite le projet du Grand Paris, cette réalité de la banlieue est oubliée.