Camille Polloni

Contacts

Mail
camille.polloni@mediapart.fr
Twitter
@CamillePolloni

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Face au « raz-de-marée » Omicron, l’exécutif bat le rappel dans la confusion

Société

Transformation du passe sanitaire en passe vaccinal, mesures antifraude, télétravail « obligatoire » mais pas vraiment : pour faire face à la sixième vague de Covid, la commission des lois de l’Assemblée nationale a examiné mercredi le projet gouvernemental censé entrer en vigueur au 15 janvier.

Face à Omicron, le gouvernement serre la vis pour faire peser la « contrainte sur les non-vaccinés »

Vaccins : une course sans fin

Depuis ses vacances, Emmanuel Macron a tenu tour à tour un conseil de défense sanitaire puis un conseil des ministres ce lundi 27 décembre. Jean Castex et Olivier Véran ont présenté les mesures prises pour enrayer l’épidémie de Covid-19 et ses nouveaux variants. Rappel au bout de trois mois, durée d’isolement réduite, télétravail obligatoire, retour des jauges et interdiction de boire ou manger debout… de nouvelles mesures pour inciter sans (trop) contraindre, et entériner le passe vaccinal.

Dans le bureau d’une juge aux affaires familiales, témoin et victime d’une justice à la traîne 

Justice — Reportage

Les dossiers s’accumulent, les délais s’allongent, les situations s’enveniment. Ces maux qui touchent les tribunaux s’invitent notamment dans les cabinets des juges aux affaires familiales, saisis par des parents en désaccord sur la garde des enfants ou le montant de la pension. Reportage à Rennes.

Le ras-le-bol du monde judiciaire déborde dans les rues

France — Reportage

Magistrats, greffiers et avocats ont manifesté pour obtenir plus de moyens pour la justice, ce mercredi dans la plupart des cours d’appel. Reportages à Paris et à Nantes.

L’un des plus hauts magistrats de France décrit une justice « embolisée » : « Tout craque »

Justice — Entretien

La parole du premier président de la cour d’appel de Paris est rare. Dans un entretien vidéo accordé à Mediapart, Jean-Michel Hayat apporte son soutien au mouvement de fond qui agite la justice et demande de remettre la question des moyens « au cœur de la réflexion ».

Trafic de migrants : « 40 % des bateaux arrivent à traverser la Manche »

Calais, au centre de la crise migratoire — Entretien

Trois semaines après le naufrage qui a fait au moins 27 morts au large de Calais, le patron de l’Office central pour la répression de l’immigration irrégulière, Xavier Delrieu, détaille le long travail de démantèlement des filières. 

Dans l’Essonne, un « harcèlement discriminatoire » par amendes interposées

Discriminations

Au printemps 2020, trente-deux habitants d’Épinay-sous-Sénart ont reçu des dizaines de contraventions pour des sorties injustifiées pendant le confinement. Affirmant avoir été verbalisés à distance par la police municipale, une pratique illégale, ils ont saisi le Défenseur des droits.

À Rennes, la justice malmenée par la « crise du service public »

Justice — Reportage

En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 

Le couvre-feu, un outil en voie de banalisation 

Guadeloupe et Martinique, de crise en crise — Analyse

Déclaré en Guadeloupe et en Martinique cette semaine, l’usage du couvre-feu est resté très ciblé en France jusqu’à l’état d’urgence sanitaire de 2020. Il a toutefois été utilisé pendant la guerre d’Algérie, en 2005 et localement par certains maires, au nom de la lutte contre la délinquance des mineurs. 

Meurtre de Sarah Halimi : une commission d’enquête dévoyée par son président 

Justice

Le député Meyer Habib (UDI) dirige les travaux d’une commission d’enquête sur l’affaire Sarah Halimi, dont il n’admet pas la conclusion judiciaire. Imposant son opinion lors des auditions, le député a aussi posté sur Facebook des éléments confidentiels. D’après nos informations, le président de l’Assemblée nationale l’a rappelé à l’ordre. 

Malaise dans la justice : un tiers des magistrats français signe une tribune d’alerte

Justice — Note de veille

Après le suicide d’une de leurs collègues, fin août, 3 000 magistrats et une centaine de greffiers dénoncent à visage découvert leurs conditions de travail. Par cette initiative inédite, ils regrettent d’être pris dans « un dilemme intenable : juger vite mais mal, ou juger bien mais dans des délais inacceptables ». 

Haine des mineurs étrangers : des amendes requises contre Zemmour et CNews

Justice — Reportage

Le parquet de Paris a requis des amendes, mardi, contre Éric Zemmour et la chaîne de Vincent Bolloré pour « injure à caractère raciste » et « provocation à la haine ». En septembre 2020, le chroniqueur avait qualifié les mineurs étrangers non accompagnés de « voleurs », « violeurs » et « assassins ».

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Camille Polloni
Journaliste à Mediapart

4 Billets

0 Éditions

«Séparatisme»: la Cada entrave la liberté d’informer, pas celle de communiquer

Billet de blog

La Commission d’accès aux documents administratifs (Cada) estime que le ministère de l’intérieur n’a pas à transmettre à Mediapart la liste des centaines de lieux soupçonnés de «séparatisme» ayant été fermés par les autorités. Le gouvernement peut continuer à faire valoir ses résultats sans permettre aucune vérification.

Lieux fermés pour «séparatisme»: la transparence n’est pas un luxe

Billet de blog

Pour savoir quels sont les « 210 débits de boisson, 15 lieux de culte, 12 établissements culturels et associatifs et quatre écoles » soupçonnés de dérives religieuses et fermés par l’administration pour divers manquements, nous saisissons ce vendredi la Commission d’accès aux documents administratifs (Cada).

Fichage illégal par l’armée: le parquet de Paris se hâte lentement

Billet de blog

Un an et demi après mon dépôt d’une plainte avec constitution de partie civile, qui entraîne l’ouverture automatique d’une information judiciaire, il ne s’est rien passé. Suite (et toujours pas fin) d’une exploration, dans les dédales du renseignement français.

La Cada dit qu’elle ne voit pas le rapport (de l’IGPN)

Billet de blog

Après un an d’attente et une demande perdue, la Commission d’accès aux documents administratifs (Cada) estime que l’IGPN n’est pas obligée de rendre publique une étude sur l’usage des armes dans la police.