Edwy Plenel

Né en 1952, journaliste depuis 1976. D’abord à Rouge (1976-1978), puis quelques mois au Matin de Paris et, surtout, au Monde pendant vingt-cinq ans (1980-2005). Cofondateur et président de Mediapart depuis sa création en 2008. Auteur d’une trentaine d'ouvrages (bibliograhie disponible sur Wikipedia en français, in Englishen español, en catalan, en breton).

Consulter ici ma déclaration d’intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • La liberté de l'information et le sursaut démocratique

    Par

    Plus de 1.500 personnes ont participé, vendredi soir, à la grande réunion publique organisée par Mediapart et cinq autres titres de presse sur la liberté de la presse et le pluralisme de l'information. Après des «états généraux» verrouillés par l'Elysée, il était grand temps de souligner les enjeux démocratiques – et non corporatistes – d'un tel débat. Les offensives répétées contre les rédactions et la soumission voulue de l'audiovisuel public sont une des facettes d'un pouvoir sarkozyste obsédé par lui-même et prêt à fracturer le pays. Parti pris. Et samedi, dans notre édition de 13 heures, notre compte-rendu complet de cette soirée animée par Guy Bedos et Frédéric Bonnaud.

  • Obama contre la torture: l'honneur d'un journaliste

    Par

    Les premiers jours de Barack Obama à la Maison Blanche ne déçoivent pas. Outre son appel téléphonique au chef de l'Autorité palestinienne, suivi de la nomination de George Mitchell comme émissaire pour le Proche-Orient, il a affiché une rupture radicale avec la guerre contre le terrorisme et son cortège de tortures, de prisons secrètes et de violations des conventions internationales. Ce sursaut n'aurait pas été possible sans un journaliste, Seymour Hersh, qui, en 2004, sortit l'opinion américaine de son aveuglement.

  • Obama, Israël et la Palestine: où se joue la paix du monde

    Par

    Une ombre gâche la fête: Gaza. Comment éviter ce sentiment d'irréalité qui nous a saisi lors de l'intronisation du 44e président des Etats-Unis? Comme si l'immense espérance du 20 janvier pouvait faire oublier l'angoissante inquiétude qui l'a précédée, cette course à l'abîme d'Israël qui entraîne le monde dans une guerre sans fin.

  • Dieudonné, ce pitre qui ne fait pas rire

    Par

    Militant antiraciste devenu propagandiste antisémite, Dieudonné ne fait plus rire. Vendredi 26 décembre 2008, au Zénith, il a atteint des sommets d'ignominie en distinguant par un «prix de l'insolence» le négationniste Robert Faurisson, acharné à nier la réalité du génocide dont ont été victimes les juifs d'Europe. Mais s'indigner face à cette provocation, recherche explicite du scandale, ne suffit pas, pas plus que le recours à la justice. Encore faut-il se donner les moyens véritables de faire reculer cette renaissance d'une idéologie criminelle, sur fond de vide politique, de misère sociale et d'ignorance abyssale. Voici donc un essai d'analyse, de décryptage et de réfutation après cet événement stupéfiant: une salle comble, à Paris, en 2008, acclamant une mise en scène clairement antisémite.

  • Mediapart, cette liberté qui est la vôtre

    Par

    Il y a un an, Mediapart n'était qu'une promesse. Aujourd'hui, c'est une réalité, déjà bien installée dans le débat public, dans l'espace médiatique et dans l'univers numérique. Bilan et perspectives avant une année décisive qu'il n'est pas interdit de fêter et saluer en offrant des abonnements à Mediapart. C'est même conseillé et cela se passe ici.

  • Oui, il faut d'urgence défendre la liberté de la presse

    Par

    Reporters sans frontières et Mediapart ont organisé, lundi 24 novembre, une soirée en défense d'une presse libre et indépendante. Environ sept cents personnes ont participé à ce "off" des Etats généraux présidentiels de la presse, au Théâtre national de la Colline, à Paris. C'était une soirée de libre parole, mêlant témoignages et réflexions, associant journalistes, lecteurs, blogueurs, artistes, intellectuels, tous concernés par le sort de l'information en démocratie. Alors que débute aujourd'hui l'examen parlementaire du projet de loi audiovisuel, notre propos était d'offrir une tribune à la profession comme au public, à rebours de l'opacité organisée au sommet de l'Etat. Lire aussi notre édition participative (cliquez ici).

  • Leçons françaises d'une surprise américaine

    Par

    Vote américain, la victoire de Barack Obama est aussi un référendum mondial. L'espérance que le candidat démocrate a fait naître dans son propre pays entre en résonance avec celles des peuples les plus divers sur tous les continents, dans toutes les langues. A partir de janvier 2009, l'exercice concret de cette nouvelle présidence dira si cet espoir est fondé ou illusoire. Dans l'immédiat, c'est cet écho mondial qu'il faut interroger et, plus particulièrement, ici en France. Que nous révèle la victoire d'Obama? Sur l'état de notre démocratie, sur notre rapport au monde, sur notre vision de l'identité?

  • Presse: notre lettre ouverte aux Etats généraux

    Par et

    Nicolas Sarkozy organise des Etats généraux de la presse. Il en a fixé les objectifs, il en choisit les responsables, il en arbitrera les propositions. La procédure est opaque, ses conseillers, officiels ou occultes, s'affairent. Bref, ces prétendus Etats généraux contredisent tous les principes de transparence de la vie publique. Mediapart appelle tous les professionnels à imposer de véritables Etats généraux. Lire aussi l'analyse de François Bonnet:

  • Crise: Mediapart mis en examen pour avoir donné l’alerte

    Par
    Au début de l’année, Mediapart a publié sur son pré-site une enquête de Laurent Mauduit sur les Caisses d’épargne. Objectifs: présenter un cas d’école des dérives d’un capitalisme financier, illustrer le journalisme d’enquête. Aujourd’hui que la crise ébranle les Caisses d’épargne, en passe de fusionner avec les Banques populaires (lire l’article de Martine Orange), il n’est pas besoin de démontrer la pertinence de ce travail. Or voici qu’il nous vaut une cascade de mises en examen sur plaintes des dirigeants des Caisses d’épargne.
  • Mediapart, du lancement à la conquête

    Par

    Mardi 16 septembre 2008, Mediapart aura six mois. Six mois d'un pari de raison: prouver, à l'heure du tout publicitaire et de la course à l'audience, qu'il y avait bien place pour un journal numérique de référence, indépendant, dont la liberté repose sur la fidélité d'un public de lecteurs fédérés par l'acte d'achat. Ce pari a été gagné: pas un jour n'est passé depuis le 16 mars sans nouveaux abonnés, tandis que l'audience du site ne cesse de progresser. Après ce lancement réussi, reste à installer ce succès dans la durée. Ce fut l'objet d'un été studieux à Mediapart dont nous vous livrons les conclusions, décisions et innovations. Parmi celles-ci, un partenariat inédit avec l'agence de photojournalisme Vu, à découvrir sur notre site, vendredi 19 septembre, à 13 heures.