Manuel Borja-Villel (Reina Sofia): «L’idée d’Europe n’existait pas avant la conquête de l’Amérique»

Par

À la tête du musée Reina Sofia à Madrid, l’un des centres culturels les plus stimulants d’Europe, Manuel Borja-Villel analyse la poussée de l’extrême droite en Espagne et sur tout le continent : « Néolibéralisme et nationalisme de droite s’alimentent », s’inquiète-t-il dans un entretien à Mediapart, avant de plaider pour « décoloniser notre pensée » sur l’Europe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De passage à Paris pour participer à un colloque organisé par le centre Pompidou sur « l’Europe des musées » à l’approche des élections européennes du 26 mai, Manuel Borja-Villel, directeur du Reina Sofia à Madrid depuis 2008, a répondu aux questions de Mediapart sur le rôle d’un musée comme le sien face à la poussée des extrémismes de droite sur le continent.